Menu

Assurances : Maif déclenche déjà la guerre des prix

30 novembre 2015 - Non classé
Assurances : Maif déclenche déjà la guerre des prix

La mutuelle niortaise vient de montrer sa nouvelle politique en termes de prix. Elle a notamment présenté un gel du tarif pour l’année à venir.

Cela fait 3 fois de suite que Maif est la première mutuelle à déclencher la guerre des prix. Le groupe a annoncé un gel des prix sur ses contrats d’assurance auto pour 2016. Il devance ainsi tous ses concurrents dont l’échéance des contrats est au 1er janvier et dont les politiques de prix ne vont être présentées que quelques semaines avant la fin de l’année.

Habitué à ce genre de déclaration, Maif affirme avoir les moyens nécessaires pour assumer cette politique, malgré cette situation actuelle qui se montre défavorable en termes de sinistres corporels. La 4e compagnie d’assurance auto en France targue notamment des prouesses économiques favorables : un bénéfice de 194 millions d’euros durant l’année dernière. Elle se base aussi sur son ratio combiné de 98.2%.

Mais les concurrents vont-il suivre le rythme de Maif ? Il faut rappeler que le domaine de l’assurance auto se trouve actuellement en déséquilibre, avec un ratio qui se dégrade à 106% pour 2014. Toutefois, les compagnies d’assurance n’ont pas trop relevé leurs tarifs pour 2015, car les augmentations sont assez maîtrisées.

Considérer le pouvoir d’achat

Selon Moody’s (une agence de notation), les assureurs doivent de plus en plus maîtriser l’augmentation des tarifs. Pour cause, la pouvoir d’achat des consommateurs ne leur offre plus de grandes possibilités. Mais Moody’s signale qu’un élément devra également être pris en compte par les assureurs : la loi Hamon qui permet la résiliation d’un contrat à n’importe quel moment si le souscripteur a dépassé un délai d’engagement de 12 mois. Mais pour le moment, cette loi n’a encore aucun impact important dans le secteur : durant le 1er trimestre de 2015, il n’y avait que 20 000 résiliations de plus par rapport à la même période de 2014.

Laisser un commentaire